2019-03-30 Vernissage de l'exposition Tête-à-tête

Le samedi 30 mars, sous un soleil presque estival, notre maire, Georges Mathieu, a inauguré la deuxième exposition de cette année au Pavillon, Tête-à-tête, un duo entre un peintre, Jean-Louis Choffel,  venu de Cormatin, et Françoise Mussel, une céramiste dont l'atelier se trouve à Mont-Saint-Vincent.

Françoise Mussel a modelé d'étranges têtes, Jean-Louis Choffel a peint de curieux visages surmontés d'un oiseau. D'où l'idée de cette exposition bicéphale.

Modeste et distrait, Jean-Louis Choffel n'a pas commenté publiquement ses portraits de l'homme à l'oiseau, laissant chacun découvrir, sous la simplicité apparente des traits la complexité et la richesse de la matière colorée. 

Françoise Mussel a raconté l'histoire de la première de ces têtes qui l'ont fait connaître :

 

« J’ai pris de la terre, j’ai modelé une tête, je lui ai donné un visage, j’ai modelé une main que j’ai collée contre son crâne. J’ai posé un bel émail blanc, j’ai peint des joues rouges et je l’ai mise dans le four pour la cuire.

Après la cuisson, j’ai ouvert la porte : surprise ! j’ai vu une tête qui m’était étrangère. Dé­çue, je l’ai montée au grenier et je l’ai oubliée.

De temps en temps je fais une visite dans mon grenier.

En apercevant la tête j’ai dit « chef-d’œuvre ».

Peut être comme moi serez-vous déçus au premier regard, à la première rencontre. »

 

Les visiteurs n'ont pas semblé déçus par l'exposition, ils étaient nombreux, curieux, et les conversations se sont prolon­gées longuement dans une ambiance accueillante et joyeuse.