Café-philo du 31 mai 2018 : Internet est-il un média démocratique ?

Internet est-il un média démocratique ?

 

31 mai 2018

 

 

 

Le mot « internet » désigne ici – selon un usage inexact mais répandu – non le réseau des réseaux transportant des données, mais les contenus qui forment la « Toile » (le « Web »). Le Web est un système d’échange et de consultation de documents (textes, sons, images), qui n’est qu’une des applications (la principale, il est vrai) de l’internet. (Autres applications courantes qui ne sont pas toujours sur le Web : le courriel, la messagerie instantanée, Skype...). Comment se fait-il que ce moyen de communication issu non simplement de l'armée, mais comme on l'oublie souvent, de la contre-culture américaine, ait pu favoriser l'élection de Trump ? Internet est-il un média démocratique ?

 

Dans la mesure où le Web diffuse d’innombrables documents à d’innombrables destinataires, c’est bien un média. Et ce média semble au premier abord démocratique, si la démocratie a à voir avec le plus grand nombre, dans la mesure où il rend possible l'accès du plus grand nombre de gens au plus grand nombre de données possibles. Mais que valent ces données ? Internet informe, mais n’instruit pas pour autant. Celui qui cherche à s’instruire, évalue ce qu’il reçoit, s'interroge sur la fiabilité de ses sources. Or celui qui effectue une recherche sur internet n'est pas comme le lecteur qui consulte une encyclopédie. Sa requête donne lieu à une avalanche d'informations, mais sait-il comment elles sont sélectionnées ? Si des informations ne sont pas référencées par le moteur de recherche, c'est tout simplement comme si elles n'existaient pas. Comment sont classées celles qui apparaissent ?. Comment se fait-il que parmi elles se trouvent des liens commerciaux ? Selon que l’émetteur de contenu est responsable ou non de ce qu’il diffuse, anonyme ou masqué, ou authentifié, on peut ou non se fier aux contenus. Internet est bien un média, mais ce n’est qu’un média ; en d’autres termes, il est dépourvu de l’autorité intellectuelle d’une revue, dont le lecteur peut connaître le comité de rédaction, d’un journal, d’une institution, d’un éditeur.

 

Un tel média peut-il être dit démocratique ? Ceci doit sans doute être vu sous deux angles au moins : selon l’accès public (mais public, est-ce universel ?) à internet, et selon les éventuels contrôles qualitatifs des publications avant leur diffusion.

 

Qu’est-ce qui est démocratique ? Les mêmes droits (droits de... et droits à...), les mêmes permissions, les mêmes jouissances, pour tous sans aucun critère ? La démocratie n’est pas véritablement cela, car elle ne concerne que certains processus de décision, de commandement, c'est-à-dire la forme du pouvoir. Que pourrait signifier « Internet se démocratise » ? Que l’accès en est de plus en plus possible (disponibilité de réseaux et faible coût pour tout le monde), ou que ses contenus sont de plus en plus démocratiques (moins de délation anonyme, moins de sites réservés, davantage de contenus utiles et utilisables, davantage de transparence) ? Est-ce le grand nombre qui, en soi, est démocratique ? Pour un même site web, à technologie égale, cent millions de connexions possibles plutôt que dix millions, est-ce plus démocratique ? On aperçoit ici que sont en question les critères non techniques qui élargissent ou restreignent les accès. Est remise en cause depuis quelques mois, particulièrement aux États-Unis, la « neutralité du net ». Celle-ci signifie que les transmetteurs (opérateurs de télécommunications) ne créent pas de discriminations entre les utilisateurs, soit pour des raisons de contenus (vidéos, audio, images, et surtout orientations politiques ou idéologiques [sur ce dernier point, la querelle se perpétue sur la diffusion de sites racistes, anti-démocratiques, fanatiques, haineux, etc.]), soit pour des raisons économiques (volume de flux de données, différence entre les services...) La question devient : à quelles conditions internet serait-il un média démocratique ?

 

Outre ces critères d’accès, internet est souvent considéré comme un instrument de la démocratie. Internet est désormais largement utilisé par des forums de discussion, pour le vote électronique, des consultations du public, et infléchit « la démocratie » vers des pratiques « participatives » ou « délibératives ». La limite actuelle de ces actions consiste cependant en ce que les réponses, qu’elles proviennent de « simples citoyens », d’experts, d’associations, d’entreprises, sont souvent réduites au rang de « témoignages » ou de simples « opinions ». Davantage de communication, est-ce davantage de démocratie ?

 

 

 

 

 

Dominique Maniez, Philippe et Françoise Le Roux

 

 

 

Le prochain café-philo devrait avoir lieu le jeudi 27 septembre à 20 h. 

 

 

 

Internet, média démocratique

 

Bibliographie complémentaire

 

 

 

Promesses et limites de la démocratie électronique LES DÉFIS DE LA PARTICIPATION CITOYENNE EN LIGNE; OCDE, 2003, à l’adresse :

 

 

 

http://www.oecd.org/fr/sti/prospective/35401843.pdf

 

 

 

 Guide des consultations ouvertes sur internet, 2018, à l’adresse :

 

 

 

https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2018/03/coepia_guide_consultations_janvier2018.pdf

 

 

 

COMPLÉMENTS PROPOSÉS PAR DOMINIQUE MANIEZ :

 

 

Pour prolonger le débat

 

Le thème des rapports d’Internet avec la démocratie a donné lieu à une abondante pro­duction de livres. On n’en citera qu’un seul qui a le mérite d’être court et de faire une bonne synthèse des différents enjeux de cette problématique :

 

Dominique Cardon, La Démocratie Internet. Promesses et limites (Le Seuil, 2010)

 

Cet auteur a répondu à de nombreuses invitations et on pourra le voir ici :

 

 

http://www.laviedesidees.fr/Internet-nouvel-espace-democratique

 

 

ou l’écouter là :

 

 

http://www.enssib.fr/conference-la-democratie-internet.promesses-et-limites

 

 

Enfin, l’excellente revue en ligne InternetActu (http://www.internetactu.net/) analyse les mutations technologiques et, à ce titre, interroge la transformation numérique de notre société. Elle propose donc des articles traitant de la démocratie ou de la démocratie électronique :

 

 

http://www.internetactu.net/search/democratie

 

http://www.internetactu.net/tag/edmocratie/