Bêtes de textes

 

FLEURY-LA-MONTAGNE

 

Même les auteurs primés et connus peuvent s’engager

 

C’est bien la première fois que la bibliothèque accueillait près de 100 personnes à l’occasion de l’une de ses manifestations. Il a d’ailleurs fallu traverser la cour et s’installer à la salle familiale. Vendredi soir, l’Iguerandaise Danièle Miguet, conservatrice du Musée de Charlieu, engagée pour la cause animale, donne lecture de textes les concernant. Sur une corde tendue derrière elle, Danièle avait accroché 14 cartons avec des noms d’animaux.

 

Le public réclame tel ou tel animal. Elle décroche le carton, le retourne, donne le nom de l’auteur et celui du roman d’où est extrait le passage qu’elle va lire. Avant de commencer, elle dit quelques mots sur l’auteur. Pour son intervention, elle opte surtout pour des textes durs comme ceux concernant la corrida, la chasse, l’élevage de cochons ou la pêche au requin. Cette nouvelle initiative de la bibliothèque a obtenu tous les suffrages des personnes présentes. Comme chaque fois, elle s’est terminée par un buffet d’un raffinement et d’une inventivité absolus préparé par les bénévoles

 

Fabienne Croze

 

--

 


IGUERANDE

Elle soutient la cause animale… et les bibliothèques !

La conservatrice du Musée de Charlieu, Danièle Miguet, est née à Lyon. Avec bonheur, elle a retrouvé ses racines dans la région. Ses grands-parents maternels étaient de Lugny-Les-Charolles et du hameau d'«En Soleil», à Dyo. Son arrière-grand-père de Lugny était charron dans une maison qui fut celle des vacances pour Danièle. Son arrière-grand-mère de Dyo, jeune veuve avec 7 enfants, lavait le linge des riches fermiers voisins, poussant ses brouettes en bois chargées de lourds draps mouillés.

Elle a grandi à Lyon dans le quartier populaire -et même campagnard- de Vaise. Là se dévoilent l’amour du patrimoine et l’envie viscérale de le défendre. "J’ai assisté à la destruction des anciennes fermes nous entourant pour construire les barres d’immeubles de La Duchère. J’avais 5 ans. Un bulldozer a écrasé mon lapin en peluche ! Nos parents nous ont transmis l’amour des animaux. En guise de morale, ma mère inventait les histoires du chat Kiki Minou qui montrait ce qu’il fallait faire ou ne pas faire! J'ai poursuivi avec mes deux enfants. L’amour de la littérature, je l’ai acquis seule et concrétisé par un doctorat de lettres. Comme je suis une militante dans l’âme, je suis membre d’une douzaine d’associations dont la SPA - à laquelle déjà mes parents adhéraient- 30 Millions d’amis, Le Grand Refuge -consacré aux chevaux en détresse-, L 214, PETA, CIWF, l'ASPAS… mais adhérer ne suffit pas, il faut aussi s'impliquer si on le peut : j’ai un chien et quatre chats, tous récupérés. Avec Thierry, mon compagnon, nous promenons régulièrement les chiens de la SPA".

"Cet intérêt pour les animaux m'a donné l'idée de les chercher au détour des pages de romans dont ils n'étaient pas forcément le sujet principal et d'en constituer, au fil de mes lectures, une petite galerie. C'est le résultat de ce travail, mené pendant deux ans, que je présenterai à la Bibliothèque de Fleury-la-Montagne. Je suis contente d'intervenir dans ce lieu très chaleureux qui organise régulièrement des expositions de grande qualité … C’est aussi pour moi l'occasion d'exprimer mon attachement aux bibliothèques car je leur dois beaucoup !"

Fabienne Croze