2016/11/05 THÉÂTRE NEPHENTES,CIE  La Mastication des Morts

fleury-la-montagne Fleury-la-Montagne

 

 

 

Sans relâche ils remâchent la vie de tout un village

 

Patrick Kermann, disait de sa pièce La mastication des morts : «C'est un travail sur la mémoire fragile d'une multitude de voix s'inscrivant dans l'histoire d'une communauté» Catherine Guihéneuf, metteur en scène de la troupe Népenthès, a décidé de présenter cette pièce aux Brionnais. Une pièce iconoclaste, joyeuse, nostalgique, méchante, généreuse... que 8 comédiens répètent assidûment...
> La nuit, dans le cimetière de Moret-sur-Raguse, les morts se réveillent et leur conversation s'avère insolente, féroce, jubilatoire... Ils estiment être mieux ici que là-bas ! Confidences et règlements de compte se déclinent à l'envi. Les ragots aussi. On pense à la chanson de Brel Adieu l’Émile. Il y a les anciens... et puis ceux qui arrivent, qui ne sont pas encore dans le coup. «Ne fais pas la tête, Alphonse ! On ne meurt qu'une fois» dit un «ancien» à un nouvel arrivant. «Plus on est de mort, plus on rit, s'esclaffe un autre»

 

Étonnamment, ce spectacle n'a rien de morbide ! C'est là une sorte de puzzle composé de mille tableaux, de comédiens qui deviennent cents, dansant une danse macabre, tellement tendre, drôle, saugrenue ! Ces mort-là sont en deuil du monde -pas de la vie et de celle du village -qu'ils ressassent et remâchent, dans une incessante mastication. Exit Chateaubriand, ce ne sont pas les Mémoires d'outre tombe mais celles de Moret-sur Raguse!

 

Avec Sylvain Beauvoir, Liliane Benoist, Françoise Chalayer-Villerd, Isabelle Farrell, Christine Flamant, Marie-Hélène Laval, Christine Moreira, Marie-Ange Tambara et, à la mise en scène, Catherine Guihéneuf.