2016/07/21 sortie canoë sur la Loire

fleury-la-montagne

 

Où il est montré que les marcheurs ne se contentent pas de marcher..

 

Il existe dans une maison de charme de Baugy, au bord de la Loire, un très sympathique loueur de canoës.

Le matin du jeudi 21 juillet, il a déposé à Pouilly une petite bande qui n'était pas chaussée ce jour-là pour la marche, les a pourvus d'embarcations colorées- des canots à une, ou deux, ou trois places – les  a  munis de gilets de sauvetage et de pagaies, et leur a donné rendez-vous à Baugy. Les nuages masquaient le soleil, le vent était léger et la Loire, entre Pouilly et Baugy, est une rivière paisible, si paisible même qu'il ne suffit de se laisser porter par le courant... il faut pagayer, mettre pied à terre parfois et tirer l'embarcation quand on a pris le mauvais bras de la rivière, celui où affleurent des cailloux. L'odeur de l'eau douce, la présence des oiseaux -cigognes, hirondelles des falaises, hérons pique-bœufs ou aigrettes – le saut argenté d'une ablette, le frottement soyeux des algues sous la coque, les arbres ombrageant les rives, une vache charolaise qui traverse la rivière, voilà quelques plaisirs de ce petit voyage. Un autre est la halte à Chambilly pour le pique-nique. Il a fallu pagayer ferme pour y parvenir au bout de 4h30. Là les attendaient d'autres membres du groupe peu tentés par le voyage sur l'eau. Ils tirèrent les canots sur la berge et les vivres des glacières. Répit grisant, moment de partage joyeux. Puis retour à la rivière, 1h15 de Chambilly à Baugy où ils rendirent canoës, gilets et pagaies et furent accueillis avec des rafraîchissements bienvenus.

Françoise Leroux